Détruire le fatalisme politique

3 06 2013

 « Jamais personne ne pourra empêcher ce qui doit fatalement arriver »

Euridipe

A elle-seule, cette citation résume avec justesse le fléau contre lequel doit lutter la Politique, y mobilisant toutes ses ressources et toutes ses forces.

Détruire le fatalisme politique fatalit%C3%A9

Le fatalisme, ennemi public N°1 ?

Bien plus qu’un état d’esprit contraire, le fatalisme représente l’antithèse de toutes les valeurs fondamentales qui façonnent la raison d’être de la Politique, son crédo et son leitmotiv : l’engagement, le travail et la détermination. L’engagement pour des idées, des combats et des convictions, ce même engagement qui nous pousse à rassembler nos énergies pour travailler ardemment, devenir acteur de notre destin et braver les difficultés avec détermination, afin de ne pas faiblir et ainsi trouver la force nécessaire pour espérer et avancer, avec constance.

La Politique fatalement anti-fataliste ?

Mais la Politique doit-elle être fatalement une pourfendeuse sans relâche du fatalisme ? Confirmer cette hypothèse pousserait la contradiction à son paroxysme, mettant ainsi en pièce les combats fondateurs que des hommes et des femmes, mus par une volonté inébranlable d’agir, ont portés avec courage en refusant le déroulement prétendument préétabli du destin. Des combats parfois à contre-courant, nonobstant avec fierté les coquetteries d’image, d’intérêts électoraux ou de drague populaire.

Détruire le fatalisme ?

Au même titre que la résignation, le fatalisme représente l’adversaire grâce auquel la Politique peut renouer avec les exigences qui sont les siennes et qui n’auraient jamais dû la quitter : la volonté d’agir, le goût de la construction, l’esprit de rassemblement et le respect du devoir.

Déclin industriel, perte de compétitivité extérieure, taux de chômage alarmant, climat social déstabilisé, environnement entrepreneurial fébrile, matraquage fiscal : autant de problématiques redoutables qui constituent aujourd’hui la menace française. Mais ces maux ne sont pas inéluctables. L’histoire de notre pays n’est pas déjà écrite dans le grand livre du destin, empêchant ainsi toute action de grande envergure destinée à redonner à notre nation toutes ses lettres de noblesse, à la fois économiques, sociales et sociétales. La bataille sur ces domaines reste à notre portée, ouverte à nos énergies et nos efforts.

Telle est ma conception de l’engagement politique, une volonté sans failles suivie d’actions pragmatiques, au nom de principes forts mais non dogmatiques. C’est simplement ce refus de la résignation, cette aversion du statu quo et cette persévérance dans l’action qui permettront d’entrevoir des perspectives bien plus confiantes et nettement plus encourageantes.

Anthony Liguori


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Sposoby ZUS-u niezgodne z K... |
Dunnqtcc |
Nouriblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tykojs
| Gardnerljjz
| Fixutota