Nos erreurs, vos sacrifices

2 05 2013

Au-delà de toutes les conséquences économiques et financières qui découlent des hausses d’impôts massives entreprises par le gouvernement (l’Etat transfère ses dettes sur les agents privés, qui ont quant à eux des contraintes financières bien plus problématiques) je souhaite revenir sur le risque psychologique de cette orientation.

Nos erreurs, vos sacrifices finance1-620x250

Concrètement, augmenter massivement les impôts au détriment d’une véritable politique de modernisation des finances publiques revient à déclarer entre les lignes aux français : « Nous avons fait des erreurs budgétaires et financières énormes depuis près de 30 ans, mais plutôt que de réduire le « mille feuille  administratif » et moderniser l’appareil public, nous allons redresser les comptes en prélevant davantage d’impôts afin que vous puissiez solder nos erreurs et nos manquements ».

Je crois en effet que la première étape d’une moralisation de la vie politique aurait été de prendre toutes ses responsabilités et entreprendre les actions nécessaires à cette modernisation. Il ne s’agit en rien d’un discours populiste ou démagogique (il est nocif d’utiliser ces deux termes lorsque l’on veut parler
des préoccupations et des intérêts des citoyens), ni même d’un quelconque plaidoyer politicien (les erreurs budgétaires sont partagées) mais bien d’une recherche de clarté et de confiance, deux valeurs fondatrices de l’engagement politique.

La réduction des dépenses publiques n’est pas une fin en soi. Il s’agit toutefois de mener à bien des réformes courageuses pour entrevoir un nouveau modèle de développement et ainsi ne pas réitérer les erreurs de gestion financière qui ont été commises.

Anthony Liguori


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Sposoby ZUS-u niezgodne z K... |
Dunnqtcc |
Nouriblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tykojs
| Gardnerljjz
| Fixutota